Accueil / A la une / Laye Junior sur la gestion de Lansana Conté: « s’était une catastrophe. On ne peut pas lui attribuer une palme de bonne gouvernance »

Laye Junior sur la gestion de Lansana Conté: « s’était une catastrophe. On ne peut pas lui attribuer une palme de bonne gouvernance »

Lors de son séjour en Chine, Alpha Condé avit jugé catastrophique la gestion de l’ancien président guinéen feu Général Lansana Conté. Laye Junior Condé emboite le pas. Il estime que la gouvernance de Lansana Conté était tout sauf saine.

« Effectivement s’était une catastrophe. Moi je n’est jamais été le chantre de cette mal gouvernance y compris l’actuel chef de l’opposition qui a servi à ce moment. S’était pas quand même une navigation à vue. Il a suffit que Cellou commence des grandes reformes qu’un décret sortes un soir. C’est cette frustration d’ailleurs qui l’a amené en politique » lance Laye Junior Condé.

Le directeur de l’office national du tourisme précise que quelque soit l’estime qu’on a pour un président, l’on  ne peut s’empêcher de formuler des critiques sur sa gestion.

« On peut respecter un président de la République mais que les gens ne fassent pas d’amalgame. Le président Conté père de la démocratie guinéenne est indéniable. Mais on ne peut pas lui attribuer une palme de bonne gouvernance. La bonne gouvernance est liée à l’économie. On a en souvenance que dans toutes les régions de la Guinée, qu’il y avait des fermes. Le lait qu’on consommais était frais et dans des bouteilles. Le pain SADICOM à Bonfi, le cargo distribuait dans les 4 régions naturelles. Ces entreprises étaient des entreprises chinoises ».

Il soutient que si la Guinée avait maintenue ses relations avec la Chine, elle ne serait pas à ce niveau de développement.

« Si on avait entretenu des relations séculaires avec cette Chine qui est notre premier partenaire, aujourd’hui ce géant aurait tenu les mains de ses frères qui l’on soutenu. Alors le fait d’avoir perdu cette occasion pendant 20 ans, n’est que ruine de l’âme. C’est cela qu’on appelle gouvernance » dit-il.

Et d’ajouter que la Guinée est tout le temps dans une logique d’éternel recommencement.

« La bonne gouvernance est une continuité mais la Guinée va à Tâtons.  C’est à dire que chaque président qui arrive est obligé de tout refaire par ce que les autres n’ont pas maintenus le cap. Et lorsqu’on ne maintient pas le cap, il n y a pas de résultat pour ce pays. Un pays qui disposait de 166 usines aujourd’hui en est à la recherche d’une seule malheureusement qui est devenue très chère. Il coûte très chers aujourd’hui de réhabiliter l’huilerie de Dabola, la conserverie de Mamou et qui employaient Dieu sait beaucoup de gens. Voilà justement l’explication du président de la République » déplore t-il.

Pour lui donc, les critiques formulées par Alpha Condé contre Lansana Conté sont tout à fait fondées.

« Ce n’est pas jeter inutilement l’anathème sur le président Conté qu’il magnifie. Il a été s’incliner sur sa dépouille. Mais puisse que c’est le rendez vous du bilan, il n’est pas dit que ça doit être quand même la loi du silence sur sa gestion. Si quelqu’un vient et fait mieux que vous, je pense que l’histoire retiendra. Et si vous avez mieux fait, on vous citera en exemple. C’est cela la politique » a conclut ce membre du bureau politique du RPG arc en ciel.

 

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*