Accueil / Education / Orientations des bacheliers: des admis en Mathématiques et expérimentales se retrouvent en lettre modernes et histoire

Orientations des bacheliers: des admis en Mathématiques et expérimentales se retrouvent en lettre modernes et histoire

Les résultats des orientations des bacheliers ont été publiés depuis samedi dernier. Le département de l’enseignement pré universitaire fait l’objet de critique depuis. Les bacheliers orientés se plaignent de du non respect de leur choix. Le chargé de communication dudit ministère explique sur quelle base les orientations ont été faites.

« Quelque soit la moyenne qu’on a, on se retrouve quand même quelque part. C’est la machine qui le fait en fonction des différents choix que vous avez fait. En un seul tour, tout le monde a été orienté » dit Ousmane Touré.

Une affirmation que démente les étudiants. Certains parmi eux disent que les orientations ne tiennent pas compte de leur choix. Ousmane Touré justifie ces anomalies.

« Si c’est le cas, on regarde la moyenne de l’interressé pour voir où on les met. Par exemple, il y en a qui ont été orientés à l’ENI alors qu’ils n’ont pas choisi l’ENI. Il y en a qui se sont retrouvés en histoire alors qu’ils ne l’on pas choisi. Donc même maintenant là, je suis entrain de traiter ces cas » justifie t-il.

D’autres bacheliers qui ont fait sciences mathématiques ou expérimentales, se sont retrouvé en lettre moderne ou en histoire.

« C’est une erreur de la machine. Maintenant là, nous sommes entrain de voir comment les orienter ailleurs s’ils demandent à quitter » explique Ousmane Touré.

Pour ceux qui ont été orienté loin de leur parents, le chargé de communication rétorque qu’il n’est pas question de les réorienter puisse que ces institutions d’enseignement sont aussi sur le territoire guinéen.

« ça ne devrait même pas être une inquiétude. On est en Guinée, partout on va, on se trouve chez soit. N’Zérékoré c’est la Guinée, Kankan, Faranah, c’est la Guinée » lance t-il.

Cette année, peu d’étudiants ont été orienté dans les universités privées. Ousmane Touré explique cela par la faiblesse des ressources étatiques.

à voir aussi

Abdoulaye Bah journaliste à Guineenews n’est plus

Le journaliste Abdoulaye Bah, chef de bureau adjoint de Guinéenews est décédé dans la nuit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*