dimanche 23 septembre 2018
Accueil / A la une / Dialogue politique: un comité de suivi de 16 membres a été mis en place

Dialogue politique: un comité de suivi de 16 membres a été mis en place

Les partis signataires des accords politiques du 12 octobre se sont retrouvés autour d’une même table ce jeudi 3 novembre à Conakry. La rencontre a eu lieu au ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation. Un comité de suivi des accord composé de 16 membres est mis en place. Se sont 3 de la mouvance, 3 de l’opposition, 2 du gouvernement, 6 représentants de la communauté internationale et 2 représentants de la société civile.  Il doit veiller à l’application de l’accord issu du 5ème dialogue. C’est la première rencontre depuis la signature de l’accord politique. Le comité de suivi mis en place à cette occasion fera l’évaluation périodique de tous les points d’accord.

 

« Mouvance, opposition, partenaires techniques et financiers, représentation diplomatique et institutions internationales, société civile, chaque partie prenantes au dialogue a donné le nom de son représentant dans chacune des commissions. Et celle là vont se retrouver lundi prochain au département. C’est à ce moment là que va être défini clairement ce que chacun doit faire par rapport à l’exécution des points de l’accord du 12 octobre 2016. Il ne s’agit pas d’aller au dialogue, il s’agit de le faire suivre. Le problème était de dérouler les points de l’accord. Que les membres du comité de suivi se dévisagent et se connaissent et ensuite qu’une feuille de route puisse être élaborée à l’attention de chacune des sous commission du comité de suivi » dit le Ministre de l’Administration Boureima Condé.

Le porte parole de l’opposition a pour sa part salué la détermination des acteur politiques à mettre en œuvre cet accord politique.

« On a fait une grande avancée aujourd’hui par rapport à la mise en œuvre de cet accord. Nous sommes extrêmement heureux que les parties au dialogue expriment leur détermination à faire en sorte que toutes les dispositions de l’accord soient effectivement appliquées selon le calendrier convenu » se réjouit Aboubacar Sylla.

Lansana Komara représentant de la mouvance présidentielle s’est aussi exprimé.

« Ce comité de suivi, va travailler sur tous les points de cet accord du 1er au dernier. Ce comité a mis en place 6 commissions de travail. Ces commissions vont travailler toute la semaine. En fin de semaine, ils nous rendront compte pour nous permettre d’aller de l’avant » dit-il.

Le conseil national des organisations de la société civile a également désigné un représentant au sein de ce comité de suivi. Dansa Kourouma a réitéré la position du CNOSC sur le mode de désignation des chefs de quartiers et de districts.

« Nous n’avons pas hésiter de poser nos réserves sur la table. L’Assemblée Nationale est souveraine pour adopter tout projet de reforme légale. Cette Assemblée sera saisi par les acteurs de la société civile selon les voies de recours qui sont prévues en la matière » déclare Dansa Kourouma.

Les membres du comité de suivi doivent se retrouver 2 fois par mois.

 

à voir aussi

Affaire Cheick Touré : communiqué du parquet du tribunal de Kaloum

Suite à la déclaration de Monsieur Cheick TOURE, secrétaire général du syndicat du Port Autonome …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*