dimanche 18 novembre 2018
Accueil / A la une / « Cellou Dalein n’a pas été conséquent » lance Abdoulaye Kourouma du parti RRD.

« Cellou Dalein n’a pas été conséquent » lance Abdoulaye Kourouma du parti RRD.

L’accord politique du 12 octobre fait encore couler encre et salive. Ce mercredi 2 novembre, le président du parti du Rassemblement pour la renaissance et le développement a déclaré que le chef de file de l’opposition a été inconséquent lors du dialogue. Abdoulaye Kourou reproche à Cellou Dalein d’avoir cautionné une décision contraire à celle de la plénière de l’opposition.

 » Quand nous sommes partis, et que Aboubacar Sylla a fait le contraire, il a accepté que les chefs de quartiers et de districts soient nommés au prorata des listes, nous avons rappelé tout de suite au chef de file de l’opposition. Il m’a répondu monsieur Kourouma, j’ai déjà envoyé ma position à Aboubacar Sylla, je lui ai dit qu’il n’est pas question. Maintenant Aboubacar Sylla s’est prononcé là dessus. On s’est retrouvé en plénière il a dit que puisse que Aboubacar Sylla s’est prononcé on ne peut que l’accepter. Nous lui avons dit Monsieur le chef de file, il faut être conséquent. Nous ne sommes pas d’accord, c’est un point non négociable qui va créer des problèmes dans le pays par ce que la liste ne peut pas nommer quelqu’un même s’il n’est pas aimé dans le quartier. Il n’a pas été conséquent il faut le dire » explique Abdoulaye Kourouma.

Il explique que la mise en place de la Haute Cour de justice est un  point non négociable qui aurait dû primé sur les autres points de l’accord.

« La mise en place de la haute cour de justice était un point non négociable lors de ce dialogue. On devait être précis sur cette date. A quand la mise en place de la Haute Cour de justice? » s’interroge t-il.

Pour lui, la mise en place de cette institution aurait permi la mise en accusation de Alpha Condé.

« Elle devait nous amener à faire une mise en accusation du président de la République pour haute trahison. Le président a violé plus de 10 articles de la Constitution guinéenne. Au jour d’aujourd’hui, le président doit faire 3 déclaration de biens, il n’a fait une seule déclaration. Il y a beaucoup d’articles qui ont été violés par  le président de la République ».

Abdoulaye Kourouma dit que Cellou Dalein Diallo n’aurait même pas accepté de discuter avec Alpha Condé.

« Lorsque un chef de file de l’opposition qui s’est arrêté gaillardement pour dire qu’il reconnait pas les résultats de la présidentielle, je crois que quand on est conséquent on ne doit même pas aller en négociation avec ce dernier. On ne doit pas accepter les privilèges de ce président. Sa veut dire que lorsque tes envoyés posent des actes qui sont contraires à la décision de la plénière, tu prends ta responsabilité. Il est le chef de file de l’opposition, on le considère comme le coordinateur ».

Il promet d’user de tous les moyens légaux autorisés par la Constitution, pour bloquer cet accord qui n’avantage pas le pays. Avant de conclure « moi j’étais pas venu pour river les citoyens de leur droit » dit-il.

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*