Accueil / A la une / AG de l’UFDG: Ousmane Gaoual Diallo prévient: « si la loi n’est pas respectée, l’UFDG reprendra la rue »

AG de l’UFDG: Ousmane Gaoual Diallo prévient: « si la loi n’est pas respectée, l’UFDG reprendra la rue »

A  l’Assemblée générale de l’UFDG ce samedi 29 octobre, Ousmane Gaoual Diallon’a pas fait de cadeau au parti au pouvoir le RPG arc en ciel. Le député a déclaré devant une foule de militant, que celui comparait l’UFDG au RPG brûlerait en enfer.

« L’ufdg est définitivement incompatible avec le Rpg en dehors du cadre légal. Le seul point où on peut se retrouver, c’est autour de la loi », dit-il. Et de poursuivre: « le rpg est un parti recyclé d’hommes violents qui ont essayé par tous les moyens d’avoir le pouvoir et qui aujourd’hui gouvernent d’une manière la plus détestable que soit par le népotisme et qui a amené notre pays dans une corruption qui est devenue un phénomène national » dit-il.

Avant d’ajouter que « le RPG est un parti recyclé d’hommes qui ont essayé par tous les moyens d’avoir le pouvoir et qui aujourd’hui gouvernent d’une manière la plus détestable par le népotisme  » fait-il remarquer.
Le député de Gaoual est ferme là-dessus défend toute personne de comparer l’UFDG au RPG. « Il ne faut pas que quelqu’un confonde l’ufdg au rpg. C’est un sacrilège, ça peut vous conduire en enfer. La plus grande injure qu’on peut faire à l’ufdg est de dire qu’on est pareille au rpg. C’est de scripto-communistes de l’autre côté et ici (ufdg) des libéraux qui ont le souci de la liberté, le souci du respect des droits et de faire en sorte que les Guinéens puissent vivre en harmonie » entonne Ousmane Gaoual.

Il a invité le président à appliquer les accords issus du dialogue politique. Faute de quoi la rue va encore parler.

« L’UFDG soutiendra ces accords, s’ils sont appliqués. Qu’ils soient appliqués ce n’est pas notre mission. Cela incombe à l’Etat en premier lieu Alpha Condé. C’est lui qui a intérêt à ce que les accords soient appliqués parce que c’est lui qui a un pays à gouverner. Si les accords sont appliqués tant mieux. Mais si la loi n’est pas respectée, l’UFDG reprendra la rue et exigera à ce que la loi soit respectée. Il faut que cela soit clair. Ceux qui font croire que le projet d’accord politique vient de l’UFDG se trompent. Si ces accords sont respectés c’est tant mieux. Au cas échéant, les guinéens répondront de la meilleure des manières. Que cela soit écrit, dit et répété » prévient-il.

à voir aussi

Le Burkina Faso pleure l’un de ses grands cinéastes Idrissa Ouédraogo

Le Burkina Faso pleure l’un de ses grands cinéastes. Idrissa Ouédraogo s’est éteint dimanche dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*