dimanche 18 février 2018
Accueil / A la une / Retard de la loi de finance 2017: les raisons par le 3ème vice président de l’Assemblée Nationale

Retard de la loi de finance 2017: les raisons par le 3ème vice président de l’Assemblée Nationale

La loi de finance 2017 est finalement dans les mains des députés. C’est en tout cas ce qu’à affirmé le 3ème vice président de l’Assemblée Nationale. Abdoulaye Djouma Diallo reconnais tout de même que cette loi est arrivé en retard.

« Nous l’avons reçu à ce jour. Les 140 copies sont entre les mains des députés. Vous savez qu’il y a toute une procédure d’étude, d’examen de cette loi de finance par ce qu’elle concerne tout l’appareil d’Etat. Nous avons la commission permanente chargé de l’économie et des finances, qui va se saisir de ce projet de loi et va l’étudier en son sein. Ils auront besoin du temps nécessaire pour discuter avec les représentants de tous les départements ministériels et toutes les institutions qui sont concernés et intéressés par le budget » dit Abdoulaye Djouma Diallo.

Il a décliné les raisons de ce retard.

« Même si c’est venu relativement en retard, par ce que vous savez aussi que sur certains aspects, le gouvernement doit s’entendre avec les institutions de Breton Wood par ce que nous sommes en programme » dit-il.

En attendant, des conventions et accords sont entrain d’être examiné par les députés.

« Nous avons un programme. Nous devons examiner et de voter des autorisations de ratification d’accord. Au mois de novembre tout au début, nous aurons notamment le code électoral et peut être le code des collectivités. Par ce que les deux vont de pair. Si vous faites des changements dans l’un, il faut faire dans l’autre pour harmoniser la législation. Il y a aussi le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale » explique t-il.

La loi sur la CENI ne sera examiné qu’en 2017, lors de la session des lois.

 

à voir aussi

Les militants de l’UFR révoltés par le retard des résultats des élections

Ce samedi 17 février, les militants de l’UFR (union des forces républicaines), ont epêché la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*