Accueil / A la une / « Il y a de l’intox à outrance en Guinée  » réagit Abdoulaye Djouma Diallo aux propos de Sidya Touré

« Il y a de l’intox à outrance en Guinée  » réagit Abdoulaye Djouma Diallo aux propos de Sidya Touré

Le haut représentant du chef de l’Etat a récemment laissé entendre que le chef de file de l’opposition a reçu un véhicule de la part du président.  Le 3ème vice président de l’Assemblée Nationale déclare que ce ne serait pas un don.

Il soutient que Cellou Dalein Diallo en a plein droit de jouir de son statut de chef de file de l’opposition.

 » En tant qu’Institution de la République devant fonctionner à l’instars des autres, naturellement il y a un budget qui lui est alloué. Mais se sont des ressources de l’Etat, c’est pas un don de qui que ce soit. Pas du chef de l’Etat. Le chef de file de l’opposition je le dis comme dans les autres pays a des avantages. Il doit avoir des bureaux, la loi le prévoit, il doit avoir un cabinet, c’est à dire du personnel. Il doit avoir une sécurité rapprochée, des véhicules et un budget de fonctionnement. C’est ce qui est prévu par la loi » dit-il.

Abdoulaye Djouma Diallo déclare d’ailleurs que ce ne serait la première fois que la fonction de chef de file de l’opposition est institutionnalisé.

« Il y a de l’intox à outrance en Guinée et à Conakry. L’institution chef de file de l’opposition a été créée par une loi que l’unanimité des députés de l’Assemblée a voté au cour de la session des loi 2015. L’institution chef de file de l’opposition existe et fonctionne dans de nombreux pays. A commencer par un pays comme l’Angleterre, le Canada, en Afrique de l’ouest, le Mali, le Burkina, le Togo. C’est une institution créée par la loi comme institution de la République » rappelle le député de l’UFDG.

Il précise que: « l’UFDG n’a jamais demandé à plus forte raison quémander. Cellou Dalein ne l’a pas demandé. Le projet de loi est venu du gouvernement » clame t-il.

Il rappelle que Cellou Dalein Diallo a une voiture de député qu’il a acheté aux conditions des autres députés de l’Assemblée Nationale.

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*