Accueil / A la une / Fodé Oussou persiste: « la stratégie de la société civile est de voir comment remplacer Bakary Fofana »

Fodé Oussou persiste: « la stratégie de la société civile est de voir comment remplacer Bakary Fofana »

Le vice président de l’UFDG maintient sa position. La société civile guinéenne se bat pour ses intérêts et non pour celui du peuple. Il l’a dit haut et fort ce lundi 24 octobre aussi.

Fodé Oussou Fofana soupçonne cette dernière de vouloir replacer Bakary Fofana par un autre de ses membres.

« Je dis et je persiste que personne n’a confiance en cette société civile. Deuxièmement, tous les évènements malheureux qui se sont passés dans ce pays, on a pas entendu la société civile. Je dis et je persiste que le problème de la société civile n’est même pas un problème à la base, c’est le problème de la CENI. Parce qu’on a dit que cette CENI va être technique, c’est pourquoi la société civile est entrain de s’agiter. Au moment où on est entrain de parler, la stratégie de la société civile est de voir comment remplacer Bakary Fofana. La société civile était dans la salle le jour de la signature » dit Fodé Ossou.

Il accuse les acteurs de cette société civile de vouloir coûte que coûte préserver leur intérêt au détriment de celui du peuple.

« Quand il y a des propos qui sapent l’unité nationale, la société civile n’a pas besoin de rester muette. Mais la société civile là se bat pour elle même, elle se bat pour ses intérêts. La preuve, Aziz Diop est préfet à Kankan membre de la société civile incriminé par l’Union Européenne. La récompense, c’est qu’il a été nommé préfet de Kankan. Cette situation n’a jamais été éclaircit » lance le député.

Pour sa défense, il déclare que les membres de la société civile qui se sont succédés à la tête de la CENI ont toujours été à la base des problèmes politiques.

« Dans ce pays il y a beaucoup de société civile. Elle est incapable d’abord même d’avoir une action commune. Quand je dis société civile, je parles du CNOSC présidée par Dansa Kourouma. Depuis qu’on a commencé à organiser des élections avec cette CENI que ce soit Ben Sékou, Louncény Camara ou Bakary Fofana, nous savons les résultats qu’on a obtenu » regrette Fodé Oussou.

Qui rappelle que cette société civile devait avoir pour rôle, de prévenir les crises politiques, concilier les positions quand il y a divergeance.

.

à voir aussi

Aboubacar Soumah appelle à une manifestation populaire ce lundi

Réunis en assemblée générale ce samedi 15 décembre au siège du SLECG (Syndicat Libre des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*