Accueil / Non classé / La réplique du député Damao Camara: « je ne vais pas répondre à de l’incompétence, à des bêtises »

La réplique du député Damao Camara: « je ne vais pas répondre à de l’incompétence, à des bêtises »

Le président du groupe parlementaire RPG arc en ciel est poursuivi par un cabinet d’huissier de justice. On lui reproche des faits de « Trafic d’influence, abus d’autorité, usage irrégulier de titre, ingérence ou immixtion dans les affaires judiciaires, corruption, confusion et complicité ». Mais ce député réfute ces accusations. Sa réplique in texto… lisez

« Quand on choisi de faire la politique et quand on est dans la position qui est la mienne, on te tire dessus de tous les côtés. Je suis un peu surpris par la hargne de maître Kissing qui m’accuse même d’être le frère de Mohamed par ce qu’il est Camara alors que lui aussi est Camara. De quoi il s’agit, tous les députés de la Guinée et d’ailleurs, si vous allez au bureau j’ai des citoyens guinéens du matin au soir et à la maison qui viennent me poser leur problème. Des problèmes domaniaux, de délit de justice, de logement etc. Monsieur Kissing d’être propriétaire de la SOGUICOM. C’est très facile. J’ai posé moi même la question à Mohamed pour savoir quand est ce que la société a été créée, il m’a dit que c’est en 2003. J’ai quitté la Guinée en 1999, je suis revenu en 2010. Ensuite il dit que j’ai fait intervenir le président. C’est vrai que le président me fait l’honneur et le privilège de me recevoir, mais nous ne parlons pas de Maître Kissing. Il a eu une décision de justice. Je crois qu’en homme de droit, si la Cour d’Appel l’à privé, qu’il aille à la Cour Suprême. Qu’il donne une seule preuve que je suis actionnaire dans cette société. Ou que je soit propriétaire de cette société. Et qu’il dise quel est le magistrat que j’ai rencontré à propos de ce dossier. Je le défie de le faire. Je ne vais pas descendre dans la cour avec lui pour piétiner les ordures qu’il ont produit. Je me met au dessus de tout, je suis un homme honorable, je sais très bien de quoi je me mêle. Quand il parle de surfacturation dans son papier et malgré tout il demande à l’Etat de le payer, ça c’est son problème. Mais j’ai constaté non seulement l’affairisme des huissiers, je constate aussi l’incompétence notoire de celui qui se réclame être le patron des huissiers. Il me convoque à la justice, après il se rend compte de son erreur et c’est une lettre qu’il adresse au président de l’Assemblée pour la levée de mon immunité.
Qu’il aille à la justice, si le juge d’instruction trouve que je mérite d’être privé de mes libertés, il écrira au procureur général qui va le faire au ministre de la justice qui va écrire au président de l’Assemblée. Et je vous promet que je participerais moi même au vote pour lever mon immunité parlementaire.
Quand on me pose ce genre de problème et Dieu seul sais même maintenant là il y en a encore chez moi, je répond que ce n’est pas mon travail. Je suis venu il y a deux semaines de l’intérieur du pays, je suis venu avec des plaintes contre des juges qui prennent des arrêts sur des terres cultivable.
Mohamed est venu me venu me voir pour me demander pourquoi tous les créanciers de l’Eta sont payés et qu’on dit que c’est le président qui demande à ce que lui il ne soit pas payé. Ce que je ne croyais pas. Je suis allé dire au président qu’on vous accuse d’une injustice qui ne vous ressemble pas. Je n’ai jamais demandé qu’on privilégie un créancier. Il y a eu une commission à la primature qui ont siégé sur les dossiers. Toutes ces commissions ont conclu à la véracité et ils ont demandé à ce que Mohamed soit payé. C’est 8 mois après qu’il m’a dit que les huissiers ont saisi son compte à la suite des payements qu’il a reçu et que c’est à la suite de leur effort. Je ne suis pas juge.
Je ne vais pas répondre à de l’incompétence, à des bêtises » conclu Amadou Damaro Camara.

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*