dimanche 18 novembre 2018
Accueil / A la une / Baïdy Aribot jette le probe sur le ministre Boureima Condé: « il a été faible devant l’UFDG »

Baïdy Aribot jette le probe sur le ministre Boureima Condé: « il a été faible devant l’UFDG »

Le député uninominal de aloum Baîdy Aribot n’est pas content du ministre de l’Administration du territoire. Il accuse Boureima Condé d’être trop flexible aux revendications de l’UFDG lors du dernier dialogue.

Baîdy Aribot dit que Boureima Condé a été faible devant les partis en face.

 

 » L’UFDG n’a pas voulu que l’UFR soit signataire par la faiblesse des organisateurs du dialogue, il a imposé son point de vu. Boureima Condé a été faible honnêtement. C’est un frère. J’ai beaucoup de respect pour lui mais pour cette fois ci, il a été trop faible face à l’injonction de l’UFDG. Il a oublié qu’il représentait l’Etat. Face aux acteurs politiques, il n’a pas joué le rôle qu’il fallait jouer » lance t-il à brule pourpoint.

 

Pourtant, des participants à ce dialogue soutiennent que le délégué de l’UFR n’a émis aucune réserve sur les points d’accord. Faux rétorque Baîdy.

« Saliou Bella dit ce qu’il pense, ce qu’il a entendu et ce qu’il croit. aujourd’hui il est clair et nette qu’il avait fait cette réserve dans la salle. Maintenant comme on sentait qu’au dernier moment les accords allaient être signés par les dealeurs, on a décidé de quitter la salle. Raison pour laquelle certainement, ils n’ont pas tenu compte des réserves de monsieur Deen. Si non l’honorable Deen que je connais, très correcte, n’aurait rien caché au président Sidya. A sa décharge, je dis et je répète, c’est un homme correcte tout le monde le connais. Il ne peut pas mentir » dit monsieur Aribot.

Et d’ajouter: « Nous avons émis des réserves sur le couplage des élections. Le code électoral dit que l’élection des quartiers se fait à main levée ou par alignement. La constitution dit que les élections en Guinée sont secrètes. L’UFR a demandé de repousser les élections de quartiers ultérieurement en attendant d’harmoniser la constitution et le code électoral. Nous avons dit que nous sommes pour les élections dans les quartiers mais des élection allégées » soutient-il.

 

A ceux qui pensent que l’UFR critique par ce qu’elle n’a pas signé les accords, Baïdy répond: « Les gens pensent que c’est par ce qu’on a pas signé qu’on se plaint non. Et puis d’ailleurs le fait qu’il ait insisté pour qu’on ne signe pas c’est un cadeau du ciel de leur part pour ne pas qu’on participe à un « gentlemen agrément » où se faisait des accords de non agression » tranche le député de l’UFR.

A ceux qui disent que Baïdy Aribot a vendu le parti UFR, il répond, « j’ai bien fait ».

« Oui j’ai bien fait. Faut dire au monsieur que j’ai bien fait, j’ai mangé l’argent. Et puis bon c’est tout. Et puis en plus,

 

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*