mercredi 21 novembre 2018
Accueil / A la une / L’UFR et le PEDN oubliés? « J’ai été surpris qu’il n’ait pas été signataires » dit Amadou Damaro Camara

L’UFR et le PEDN oubliés? « J’ai été surpris qu’il n’ait pas été signataires » dit Amadou Damaro Camara

Aucune place n’a été prévu pour les partis UFR et le PEDN lors de la signature des accords du 12 octobre. Le président du groupe parlementaire RPG arc en ciel l’a déploré. Il déclare qu’il a lui même été pris de cours par cette situation. Chose qui dit-il ne facilitera pas les choses à l’Assemblée Nationale lors de l’examen de la loi sur la CENI et le code électoral.

« Une lettre nous a été adressé en tant que mouvance, une lettre a été adressée à l’opposition Républicaine et particulièrement à l’UFR et au PEDN. Ils ont participé en tant que tel à tous les travaux. J’avoue que j’ai été surpris qu’il n’ait pas été signataires. Sa ne nous rend pas la tache facile à l’Assemblée quand on va étudier les textes qui sont recommandés par le dialogue. Tel le code électoral qui est une loi organique qui nécessite une majorité qualifiée des 2 tiers des députés. C’est comme si ce n’était plus un dialogue entre les acteurs politiques, S’était un dialogue entre l’opposition et la mouvance. Et dans ses conditions, les observateurs n’auraient pas du signer. La société civile n’aurait pas du signer par ce qu’elle n’est ni de l’opposition, ni de la mouvance. Mais se sont des acteurs majeurs de la vie politique nationale. Je crois que s’était une insuffisance de la fin du dialogue. Et moi j’aurais recommandé à ce que tous les participants signent ».

à voir aussi

6ème congrès de l’USTG: Louis M’Bemba livre un message de paix et d’unité

A l’ouverture du 6ème congrès national de l’Union Syndical des Travailleurs de Guinée (USTG), ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*