Accueil / A la une / Le BL de Faya Milimono et le PEDN de Lansana Kouyaté quittent l’opposition Républicaine?

Le BL de Faya Milimono et le PEDN de Lansana Kouyaté quittent l’opposition Républicaine?

C’est en tout cas ce que laisse croire la sortie médiatique de ces deux partis. Ce vendredi 14 octobre, Faya Milimono et le porte parole du PEDN ont été vu au sein de la coalition appelé front national pour la défense des citoyens. Cette plate forme regroupe des partis politiques et des organisations de la société civile. Ils s’insurgent contre le point de l’accord concernant l’élection des chefs de quartiers et de districts. Ils promettent de passer par des moyens légaux pour faire annuler cette disposition.

Dans une déclaration, ils ont fait connaître leur position. Fousseiny Condé le coordinateur membre de la société civile a lu la déclaration.

« Nous partis politiques et organisations de la société civile guinéenne signataires de cette déclaration, rejetons catégoriquement cette disposition des accords du 12 octobre 2016. Nous déplorons l’éloignement de certains acteurs politiques de l’idéal combien exaltant de donner à notre pays une démocratie véritable » déplore t-il.

Faya Milimono le président du Bloc libéral dénonce une violation de la constitution.

« Les dispositions de cet accord constituent un recul par rapport à notre ambition de démocratiser notre pays.  Il y a eu un assaut sur la liberté de la population guinéenne de choisir directement par une élection leurs chefs de quartiers et de districts. Ceci constitue un recul par rapport  à nos ambitions de démocratiser la société guinéenne et de construire un Etat de Droit.  La société civile et les partis politiques, vont se donner les mains pour faire en sorte que cette forfaiture ne devienne loi  » lance t-il.

Le  PEDN de Lansana Kouyaté fait également parti de cette coalition.

« A l’UFDG, il y a des gens qui veulent faciliter le bafouement de nos textes de loi pour qu’on s’éloigne des principes de la République. Nous étions tous au sein de l’opposition, nous avons pris une distance parce qu’on a compris que leur position est douteuse depuis toujours. Si aujourd’hui nous dénonçons quelques dérives par rapport à l’entorse de notre constitution, on ne doit pas mettre ça dans une enveloppe de frustration. Tu ne peux vouloir d’une chose et son contraire », lance le porte-parole du PEDN Faya François Bourouno.

Le PGRP du député non inscrit Alpha Sila Bah, et Ahmed Sékou Traoré  ancien membre du Bureau Exécutif du  parti au pouvoir en Guinée RPG-arc-en-ciel et désormais militant de la société civile (Front citoyen) étaient présents.

à voir aussi

Congrès du SLECG version Sy Savané: Louis M’bemba Soumah lance des piques

Les travaux du 6ème congrès national du SLECG version Souleymane Sy Savané ont été lancés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*