Accueil / A la une / L’UFR relégué au rôle de participant au dialogue? Dansa Kourouma explique

L’UFR relégué au rôle de participant au dialogue? Dansa Kourouma explique

Lors de la signature de l’accord politique global, le parti de l’union des forces Républicaine n’a pas apposé sa signature sur le document final. Selon le président du conseil national des organisations de la société civile CNOSC, seulement deux courant politique ont été pris en compte par l’accord. C’est à dire mouvance et opposition.

Pourtant, le parti avait bel et bien un représentant dans la salle qui a participé au dialogue politique jusqu’à la fin. Mais, Docteur Deen Touré n’a pas signé le document final.

« D’autres partis ont été invités à participer au débat. Mais quand il s’agit d’apposer la signature, il faut clarifier les positions. Soit vous êtes de l’opposition ou vous ne l’êtes pas. Donc il y a eu un parti qui a représenté l’opposition et un autre qui a représenté la mouvance » précise Dansa.

Il ajoute que cette décision découle d’un arrangement politique entre les acteurs.

« C’est un arrangement à l’intérieur du cadre de dialogue. D’après mes sources, s’était entre l’opposition Républicaine et la majorité présidentielle. S’était entre les deux parties au dialogue » a expliqué Dansa Kourouma dont la structure était représenté lors du dialogue.

Qui a donc signé au nom de l’UFR à ce dialogue? On ne saurais le dire.

à voir aussi

Un syndicaliste français prédit l’implosion du mouvement syndical guinéen

Dans une interview accordée  à notre rédaction, le secrétaire confédéral du service international  de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*