Accueil / A la une / Culture: le projet « Conakry, capitale mondiale du livre » piétine

Culture: le projet « Conakry, capitale mondiale du livre » piétine

Les cadres du comité d’organisation du projet « Conakry capitale mondiale du livre » étaient en concertation ce mercredi 12 octobre. Ces cadres s’inquiètent de la mise en œuvre de ce projet prévu en avril 2017.  La mobilisation des fonds fait défaut.

Les cadres du comité ont rencontré le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique pour lui faire part de leur inquiétude.

« Les défis à relever sont d’ordre financier et budgétaire. Nous avons des inquiétudes parce que 2017 est dans trois mois. Si nous rentrons et que nous ressortons du collectif budgétaire par une loi des finances qui n’intègre pas tous les soucis de “Conakry, capitale mondiale du livre”, je crois que cela peut avoir un impact négatif sur la suite de l’organisation. Or il faut que ce projet soit préparé avec une certaine maestria », a  déclaré le ministre de la culture Siaka Barry.

Sansy Kaba président du comité d’organisation s’est exprimé en ces termes: « nous avons travaillé durant plusieurs années pour aboutir à ce résultat. Si l’UNESCO a accepté notre programme, c’est parce qu’il était de qualité. Aujourd’hui, le commissariat est fin prêt. Ce qui manque, c’est la volonté politique et le budget qu’il faut pour que cette manifestation ait lieu » lance t-il.

Pour sa part, le ministre de l’enseignement supérieur a déclaré que cet événement constitue un défi pour la Guinée.

« Conakry, capitale mondiale du livre en 2017’’, est un défi posé à toute la Guinée. Ce n’est pas seulement l’aspect culturel qu’il faut voir, il y a l’aspect économique et social derrière. Et dire qu’une ville est capitale mondiale du livre, c’est un très grand honneur fait à la Guinée » a déclaré le ministre Yéro Baldé de l’Enseignement Supérieur.

Cet évènement est prévu pour le 23 avril 2017.

à voir aussi

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal ont reçu une indemnité de 632 millions GNF

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal au Mali, ont reçu chacune une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*