Accueil / A la une / Tueries du 28 septembre 2009 : Mouctar Diallo fait des révélations

Tueries du 28 septembre 2009 : Mouctar Diallo fait des révélations

A l’occasion du 7ème anniversaire des massacres du 28 septembre 2009, le leader des  nouvelles forces démocratiques a livré un témoignage qui décharge le lieutenant Toumba Diakité.  Mouctar Diallo déclare que ce dernier les a sauvé contrairement à ce qui se dit.

Extrait…

« Ce jour-là quand les barbares nous ont encerclé et ont commencé à massacrer les gens, nous les leaders, nous étions au niveau de la tribune. Quand les militaires dont Toumba Diakité nous ont aperçus, ils sont venus vers nous. Ils ont commencé à nous malmener en nous rouant des coups sur toutes les parties du corps.

Mais je dois dire quelque chose pour rétablir la vérité historique. C’est grâce à Toumba Diakité que nous les leaders politiques, nous n’avons pas été tués. Toumba nous a conduit pour nous faire sortir du stade. Lorsqu’on sortait, on voyait des femmes qu’on violait, d’autres personnes qu’on massacrait. J’étais avec M. Cellou Dalein Diallo, M. Sidya Touré, M. Lonsény Fall, M. Bah Oury. J’étais très serré avec M. Lonsény Fall. Toumba nous a conduits dans son véhicule. Il a retourné pour chercher Elhadj cellou Dalein Diallo avant de nous rejoindre.

Quand nous étions dans le véhicule de Toumba Diakité, le neveu de Dadis Camara, Marcel Guilavogui nous a trouvé dans le véhicule, il nous a insulté, il avait un gros bâton. Il a donné coup à M. Sidya Touré qui l’a un peu dévié sinon, il aurait amoché son œil. Malgré, il a eu une enflure à côté de l’œil.

Quand Toumba est revenu, c’est là qu’on a vu Jean Marie Doré. On était surpris. On le trimbalait, couvert de sang… Toumba nous a conduits à la clinique Ambroise Paré pour recevoir les premiers soins. Là aussi Marcel nous a rejoint et a sorti une grenade et a menacé de la dégoupillé et la jeter sur nous, si on descendait du véhicule. Toumba, Thiegboro ont tous a essayé de le sensibiliser, en vain. Il est revenu nous insulter et insulter ces derniers. Marcel voulait qu’on nous amène au camp Alpha Yaya Diallo pour nous y tuer. Mais Toumba a refusé. Il nous a amené à l’Etat-major de la gendarmerie. C’est après cela que Thiegboro est venu nous dire que le capitaine Dadis a donné instruction de nous amener tous à la clinique Pasteur. Tous les leaders se sont retrouvés là. On a reçu les premiers soins.

J’ai vu des scènes horribles que je pourrai décrire. Aucune personne quelque soit son éloquence ne pourra décrire dans toute sa profondeur et rendre exactement comme ça s’était passé. C’est extraordinaire. Nous allons nous battre pour que justice soit rendue pour que plus jamais ça en Guinée » dit-il.

AFRICAGUINEE

à voir aussi

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal ont reçu une indemnité de 632 millions GNF

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal au Mali, ont reçu chacune une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*