Accueil / A la une / Massacre du 28 septembre: les victimes accusent les leaders

Massacre du 28 septembre: les victimes accusent les leaders

Abandon et amertume, se sont les mots avancés par les victimes des événements du 28 septembre pour fustiger l’attitude des leaders politiques. « Les leaders politiques nous ont abandonné.

« L’année passée, pendant qu’on était en train de faire la commémoration, les leaders politiques étaient à l’intérieur du pays pour faire leur campagne.  Ils ont oublié qu’ils ont sacrifié des milliers de personnes, certains ont disparu, des femmes ont été violentées’’, déplore-t-il.

« Ce sont les leaders qui ont appelé les gens au stade du 28 septembre. Mais fort malheureusement, c’est un seul leader qui accompagne les victimes. C’est Elhadj Cellou Dalein seul qui accompagne les victimes’’, souligne, pour sa part, Saran Cissé, membre du CAVE.

Au cours d’un point de presse qu’elles ont organisé à Conakry ce mercredi 28 septembre à l’occasion de la commémoration des massacres du 28 septembre, les associations des victimes, fédérées en collectif, ont fait le point de la situation,  ans après.

Dans la série d’interventions, la déception des associations de victimes des partis politiques qui avaient pourtant lancé l’appel à la manifestation de 2009, a été un point à l’ordre du jour.

A la question de savoir lequel parmi les leaders assiste les victimes, Saran Kéïta précise: “depuis 2010 à nos jours, on invite tous les leaders politiques qui ont appelé les gens à la marche du 28 septembre mais jusqu’à présent c’est une seule personne qui nous a répondu. Seulement Elhadj Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, c’est le seul. Pour les cas de maladie, c’est la seule personne qui accompagne et pour la célébration des commémorations, il est encore la seule personne qui contribue pour les victimes du 28 septembre. Ensuite, vient Dr. Ousmane qui était le porte-parole des forces vives à l’époque”.

“Les autres leaders nous ont abandonné, ils nous ont même ignoré. Aujourd’hui, certains parmi ces leaders ne veulent même sentir la présence d’une victime auprès d’eux”, a-t-elle dénoncé.

Guinéenews

à voir aussi

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal ont reçu une indemnité de 632 millions GNF

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal au Mali, ont reçu chacune une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*