Accueil / A la une / Immigration: 30 guinéens rapatriés de Belgique arrive ce mercredi

Immigration: 30 guinéens rapatriés de Belgique arrive ce mercredi

Les autorités belges ont décidé de renvoyer mercredi 28 Septembre 2016 une vingtaine de sans- papiers guinéens vers leur pays d’origine.

D’après la presse locale, ils sont entre 25 et 30 ressortissants guinéens vivant de manière illégale , qui seront expulsés de Bruxelles vers Conakry. Le Secrétariat d’Etat à l’Asile et à l’Immigration, Theo Franken qui aurait eu une rencontre avec l’ambassadeur de Guinée à Bruxelles, a indiqué qu’un Airbus de la Défense Belge sera affrété pour le rapatriement des sans papiers.

Conakry et Bruxelles avaient signé un accord qui prévoit l’expulsion des sans-papier

En 2013, Conakry et Bruxelles avaient signé un accord sur les migrations, qui prévoit l’expulsion des sans-papiers. En tout 8 guinéens seraient concernés par le rapatriement prévu ce Mercredi 28 septembre 2016. Alors qu’une manifestation est prévue ce Mardi 27 septembre 2016 devant l’Ambassade de Guinée à Bruxelles, le Dr Ousmane Sylla précise que n’est nullement une décision émanant des autorités belges seules.

« C’est un avion qui est affrété par « FRONTEX », l’agence de protection des frontières de l’Union Européenne, ce n’est pas un problème Belge, c’est un problème de l’Union Européenne. L’avion transportera des ressortissants de différents pays africains qui ont été déboutés dans leurs demandes d’asile, ou qui ont commis des crimes dans les pays où ils se trouvent. Le Ministre de l’immigration nous a reçus il y a une semaine pour nous expliquer qu’il y a 8 guinéens ici qui sont en prison, qui sont donc en situation irrégulière, qui doivent être expulsés », a confié ce Lundi 26 septembre 2016 l’Ambassadeur de Guinée à Bruxelles, le Dr Ousmane Sylla, Ambassadeur de la Guinée au micro d’un journaliste de nos confrères d’Africaguinée.

Plusieurs ONG ont dénoncé cette expulsion massive de guinéens.
Pour l’Ambassadeur Sylla, le rapatriement de personnes en conflit avec la loi est tout à fait normal et n’est point l’apanage d’un pays.

« Si en Guinée un Belge commet un délit, la Guinée a le droit de l’expulser. Ce sont des cas indéfendables. Nous sommes écœurés que des ONGs et des guinéens qui sont de l’opposition, se saisissent de ça pour dire que demain (Mardi 27 septembre 2016, Ndlr) pour dire qu’ils vont marcher sur l’ambassade, alors que nous les défendons nuit et jour », estime le diplomate guinéen.

Malgré cette situation, la Guinée et la Belgique entretiennent de bonnes relations. La Guinée fait partie des pays « prioritaires » de la Belgique en terme d’aide au développement. Bruxelles a déjà débloqué 15 millions d’Euro en faveur de la Guinée dans le cadre de son aide publique au développement. Le 16 octobre prochain, l’Ambassadeur Ousmane Sylla sera à Conakry en compagnie d’une forte délégation d’investisseurs privés belges.

La Guinée détient le plus fort taux de demandeurs d’asile en Belgique, après l’Afghanistan.

à voir aussi

Mines: la Guinée dément les allégations d’abandon des poursuites contre BSGR

Conakry, le 14 Décembre 2017 – Le Gouvernement de la République de Guinée dément formellement les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*