Accueil / A la une / Affaire Souley Tchianguêl : L’UFDG répond au Ministre Cheick Sako

Affaire Souley Tchianguêl : L’UFDG répond au Ministre Cheick Sako

La principale formation politique de l’opposition guinéenne a vigoureusement réagi ce Mardi 27 septembre 2016 suite aux « accusations » portées contre son directeur de communication Souleymane Tchianguêl.

Par la voix de son vice-président chargé des affaires politiques, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a accusé le Ministre de la justice, Maître Cheick Sako d’outrepasser ses prérogatives en se « substituant » au procureur de la République.

 « Si Monsieur Cheick Sako parle de mandat d’arrêt contre Souley Tchianguêl, nous avons bien envie de savoir si ce dernier a reçu même une seule fois une convocation de la justice. Avant qu’un mandat d’arrêt ne soit délivré contre une personne, il y a des préalables. Il faudrait que la personne reçoive plusieurs convocations et qu’elle refuse de se présenter. Je pense que tel n’est pas le cas avec Monsieur Souley Tchianguêl », a estimé le Dr Fodé Oussou Fofana.

Cité dans l’affaire des violences qui avaient eu lieu au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée le vendredi 5 février 2016, Souleymane Tchianguêl vit depuis quelques mois à l’étranger. Selon son vice-président Fodé Oussou Fofana, il ne s’agit point d’une fuite. « Tout le monde sait que Tchianguêl est malade. Les derniers mois qu’il est resté ici ont été épouvantables pour lui. Il est allé se faire soigner en France et en Belgique. Dès qu’il sera rétabli, il reviendra à Conakry. Et au besoin, il se présentera devant la justice », précise le Chef de file des libéraux démocrates au Parlement guinéen.

Le vice-président de l’UFDG chargé des questions politiques souligne par ailleurs que le Ministre d’Etat Cheick Sako devrait s’occuper d’autres dossiers qui selon lui, dorment encore dans les tiroirs. « Mme Boiro a été tuée ici, est-ce que nous savons qui l’a tué ? Même par rapport au dossier lié à l’assassinat du journaliste Koula Diallo, aucune lumière n’a été faite sur cette affaire. Aujourd’hui on a l’impression que le Ministre Cheick Sako est à la fois procureur et Ministre de la justice », souligne le parlementaire.

AFRICAGUINEE

 

à voir aussi

Mines: la Guinée dément les allégations d’abandon des poursuites contre BSGR

Conakry, le 14 Décembre 2017 – Le Gouvernement de la République de Guinée dément formellement les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*