Accueil / A la une / Ouverture d’une formation sur le journalisme d’investigation

Ouverture d’une formation sur le journalisme d’investigation

Lancement ce lundi 19 septembre, d’une formation sur le journalisme d’investigation. Elle est organisée par l’association des journaliste pour le developpement durable sous financement de OSIWA.

La formation sur le journalisme d’investigation dure 15 jours avec 10 participants. Le représentant de OSIWA Guinée Mamadou Diallo a insisté sur le caractère informatif de cette technique d’information.

« Nous croyons fermement au pouvoir du citoyen. Nous pensons que si un citoyen a les informations nécessaire, il est en même de prendre les meilleures décisions pour son bien être. Ce qui fait que nous nous investissons beaucoup dans la diffusion de l’information. Nous espérons que cette formation donnera les outils nécessaire au participants, pour mieux faire ce travail » déclare le représentant de OSIWA.

Le représentant du ministre de la Communication Nestor Sovogui a insisté sur le caractère difficile du métier du journalisme particulièrement le journalisme d’investigation.

« En plus des difficultés qui sont inhérentes au métier de journaliste en général, il convient de rappeler ici, que le journalisme d’investigation en particulier est confronté à de nombreux obstacles. En Guinée, les domaines d’investigation sont immenses. Les dossiers à traiter nombreux et le public à contenir de plus en plus grand. Il est donc important pour nous journaliste de posséder un certains nombre de règles appelées, capital professionnel. Cela lui impose une obligation de tous les instants et une vigilance accru pour éviter les dérapages », dit-il.

Le formateur a invité les journalistes à la responsabilité.

« Dans la société nous avons un rôle. Le rôle de 4ème pouvoir qui nous a été donné est à prendre au sérieux. Nous devons faire un effort pour que ce rôle soit joué avec professionnalisme et esprit de science. Un journaliste ne parle pas au hasard. Il parle sur la base des faits tangibles », Gérard

 

à voir aussi

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal ont reçu une indemnité de 632 millions GNF

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal au Mali, ont reçu chacune une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*