Accueil / A la une / Bourses d’étude: le 9ème de la République écarté au profit du 27ème

Bourses d’étude: le 9ème de la République écarté au profit du 27ème

Ahmed Sékou Kamano 9ème de la République au baccalauréat option sciences sociales, session 2016 a été privé de sa bourse pour le Maroc au profit de la 27ème de la République. L’étudiant a tout de suite lancé l’alerte sur les réseaux sociaux et demande qu’on le rétablisse dans ses droit.

« J’attire l’attention de tous les élèves, étudiants et amis de Faranah que mon rang de 9ème de la République a été vendu à une certaine Aissatou Sy la 27ème de la République par les malhonnêtes du service national des bourses extérieures. Mon seul espoir c’est mes parents et mes collègues bacheliers toute option confondue afin de me donner ce que j’ai droit » dit-il.

Le jeune homme se trouve actuellement confronté au mutisme des autorités éducatives de Faranah. Il accuse aussi le service nationale des bourses extérieures qui aurait dit-il vendu sa place à une fille.

« Quand j’ai été classé 9e, mon beau a appelé le Service national des bourses extérieures. On lui a dit que chaque année, le Maroc accorde des bourses à 60 lauréats toutes options confondues. En principe, ce sont les 20 premiers de chaque option qui devraient en bénéficier. Mais le gouvernement guinéen prend 30 en sciences mathématiques, 20 en expérimentales et 10 en Sciences sociales. On a dit à mon beau de se préparer 5 millions de francs guinéens pour le billet d’avion et 500 dollars pour mon argent de poche. A ma grande surprise, la liste des lauréats est sortie mardi, mon nom n’y était pas. Quand j’ai reçu la liste, je l’ai comparée à la liste des 10 premiers au Bac, option SS, j’ai remarqué que j’ai été remplacé par une certaine Aissatou Sy, classée 27e de la République » explique le jeune avec amertume. 

Où est donc la légalité? S’interroge t-il. Il demande aux autorités guinéennes de le rétablir dans ses droits.

« Si on veut aider les filles, il faut les prendre en charge pour qu’elles soient aussi lauréates. On ne peut pas m’éliminer sous prétexte qu’il faut qu’une fille soit parmi les boursiers. J’ai travaillé dur pour être bien classé, la 1ere de la République en SE est une fille, et elle l’a bien mérité » martèle Ahmed Sékou Kamano. 

à voir aussi

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal ont reçu une indemnité de 632 millions GNF

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal au Mali, ont reçu chacune une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*