Accueil / A la une / Menace de débrayage à l’hôpital Ignace Deen de Conakry: quelques précisions

Menace de débrayage à l’hôpital Ignace Deen de Conakry: quelques précisions

Depuis quelques jours, les Chefs de Services et les Stagiaires des DES, (Diplôme d’études spécialisées), sous la coupe du Syndicat de l’Hôpital National Ignace Deen, menacent de débrayer pour insuffisance d’information sur la gestion de l’établissement et non-paiement de leurs primes. Ceci se passe dans un Contexte où le Directeur Général de l’Hôpital National Ignace Deen avait fait appel à l’Inspection Générale des Finances pour vérifier les comptes de gestion au moment même où l’Inspection Générale de la Santé devrait effectuer une mission de contrôle dans l’établissement. Pour éviter toute entrave à la mission de l’Inspection Générale des Finances (IGF), celle de l’Inspection Générale de la Santé a été reportée pour attendre le rapport (de l’IGF) qui pourrait être remis bientôt. Le Responsable du Syndicat de l’Hôpital National Ignace a été reçu par l’Inspecteur Général de la Santé et le Directeur National des Etablissements hospitaliers et des soins pour mieux comprendre ce qui se passe au sein de l’établissement, notamment les menaces de débrayage des Chefs de Services et des Stagiaires de DES. Cette rencontre a permis de désamorcer les menaces de débrayage. L’engagement a été pris d’examiner, dans les meilleurs délais, les questions soulevées au cours de la rencontre afin d’y trouver des réponses adéquates. C’est dans ce contexte qu’une mission de l’Inspection Générale d’État (IGE) a été reçue par le Ministère de la santé pour l’Hôpital National Ignace Deen. Les Missions de l’IGE et de l’IGF se déroulent dans le cadre du Contrôle externe du volet financier dans un contexte où la nécessité de renforcer le financement de la santé se pose avec acuité. Ceci pourrait servir de plaidoyer en faveur du Ministère de la Santé et renforcer les actions engagées par le Chef dudit département. Les Inspections financières sont importantes pour une gestion saine de l’établissement mais les aspects techniques restent aussi très importants car, ils permettent d’apprécier l’état de fonctionnement global des structures de santé au bénéfice des populations qui les utilisent. L’hôpital National Ignace Deen, comme tous les autres établissements de santé, retient l’attention du Ministère de la Santé pour offrir les meilleurs services aux populations guinéennes dans une situation où l’environnement économique qui semble difficile nécessite de faire des innovations. Les résultats des différentes inspections ou contrôles attendus très prochainement vont nous aider certainement à améliorer la gestion de cet établissement pour une meilleure qualité de l’offre de services de santé et le rétablissement de relations saines entre la Direction et les catégories professionnelles qui y exercent. Conakry, le 26 août 2016 La cellule de communication du Ministère de la Santé

à voir aussi

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal ont reçu une indemnité de 632 millions GNF

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal au Mali, ont reçu chacune une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*