Accueil / A la une / Le garde du corps de Bah Ousmane l’a échappé bel: il relate les faits

Le garde du corps de Bah Ousmane l’a échappé bel: il relate les faits

Le garde du corps de Bah Ousmane, a été pris pour cible par des hommes armés, le samedi 27 Août dernier. L’attaque a eu lieu à Enco5 alors qu’il rejoignait son domicile. Des hommes masqués lui ont tiré deux balles dans les pieds.

Le margis-chef Yaya Kalifha Kandé a été admis d’urgence au CHU de Igance Deen. Il est désormais saint et sauf. Il revient sur les circonstance de son attaque.

« J’ai voulu aller voir mon patron, le ministre d’Etat, Bah Ousmane à Kipé que j’ai été attaqué par des hommes encagoulés et armés», a fait savoir le margis-chef Kandé.

«Je partais chez le ministre Bah Ousmane, la nuit du samedi 27 août dernier quand j’ai été attaqué. S’était au niveau du centre émetteur, il y avait beaucoup d’embouteillages donc,  j’ai jugé nécessaire de me retourner à la maison. Il pleuvait abondamment quand je suis arrivé au rond-point d’Enco 5.

Au niveau du carrefour Château, en face de la direction de la SEEG, j’ai aperçu deux groupes de jeunes, le premier groupe  était devant moi et le deuxième, derrière.

Ils m’ont bloqué le passage. L’un d’entre eux a tiré à hauteur de mon pied et le deuxième aussi a tiré au niveau de mon genou.  Quand j’ai fait machine-arrière, un troisième m’a tapé sur la tête avec le fusil. Ils m’ont complètement dépouillé. Dans leurs discussions, j’ai entendu l’un d’entre eux dire de terminer avec moi  et l’autre a répondu de me laisser et que je suis hors d’état de nuire », a-t-il expliqué.

le Ministre d’Etat Bah Ousmane s’est dit préoccupé par cette situation tout en précisant que son garde-corps n’était pas de service le jour de cette attaque.

 

 

à voir aussi

Mohamed Salah élu Footballeur Africain BBC de l’année 2017

Après un nombre record de votes, la star de Liverpool Mohamed Salah a devancé le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*