Accueil / A la une / Ousmane Gaoual très amer contre la justice

Ousmane Gaoual très amer contre la justice

Sur sa page Facebook, Ousmane Gaoual Diallo a exprimé son dégoût contre la justice guinéenne après sa condamnation à 2 ans de prison avec surcis. Ses mots contre le procureur de la République en disent long. Lisez….

« Du zèle à tous les niveaux !

Je suis plus qu’horrifié de voir ce qu’est devenu notre justice depuis 2010. Cette institution qui aurait dû réconcilier les Guinéens est aujourd’hui sa gangrène.

Durant ce procès j’ai dû écouter surpris et dégoûté un procureur de la république insolent et haineux cherchant apparemment à se faire remarquer par sa hiérarchie avec un zèle désespérant.

Ceux qui disaient qu’il était là en service commandé pour s’attaquer aux militants de l’UFDG ont raison finalement. Ce procureur n’est prompt que lorsque l’UFDG est accusée. Il fait preuve d’un acharnement judiciaire contre les responsables, militants et sympathisants de l’opposition.

C’est en fait un politicien qui ne s’assume pas qui est déguisé en procureur de la république qui s’abrite derrière les procès pour déferler sa haine et son mépris à endroit de l’UFDG dont il rejet systématiquement les plaintes et de la démocratie. C’est l’occasion pour dire ma détermination à continuer le combat pour la démocratisation effective de la Guinée.

Monsieur le procureur sachez que je suis un homme debout qui s’assume et qui agit à visage découvert. Je vous invite à ôter votre masque de procureur et de descendre dans l’arène politique pour m’affronter. Ce spectacle judiciaire ne m’ébranle pas.

Ma détermination est plus forte et il faut plus qu’une menace ou une prison pour me faire taire. Les conséquences positives de mes déclarations sont déjà visibles moins de votre interprétation apocalyptique. Vous devriez admettre que j’ai évité à ce pays un conflit majeur et peut-être même la guerre civile.

Un jour notre justice sera débarrassée de la démagogie, des règlements de comptes politiques et traitera tous les Guinéens de la même manière. La Guinée a pris la direction de la démocratie et rien ne la détournera de ce chemin vertueux du respect des libertés fondamentales et des droits humains.

Monsieur le procureur, le colonel Issa Camara se promène à Conakry après sa forfaiture à Mali, les déclarations d’Ousmane KABA son encore en ligne et Sékou Souapé KOUROUMA qui a avoué avoir tué Panival BANGOURA dans une interview vous nargue tous les jours. Je n’ai pas besoin de vous rappeler que les 72 militants de l’UFDG assassinés à Conakry attendent toujours l’ouverture des enquêtes de votre part ».

à voir aussi

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal ont reçu une indemnité de 632 millions GNF

Les familles des 4 soldats guinéens tués à Kidal au Mali, ont reçu chacune une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*