Accueil / INTERVIEW / Putsch raté en Turquie: Erdogan s’en prend violement aux Occidentaux

Putsch raté en Turquie: Erdogan s’en prend violement aux Occidentaux

En Turquie, le président Erdogan a multiplié ces derniers jours les accusations contre l’Europe et les Etats-Unis. Les partenaires occidentaux d’Ankara sont, aux yeux du président turc, coupables de complicité dans le putsch raté du 15 juillet dernier. Recep Tayyip Erdogan a tenu ce mardi 2 août son discours le plus violent des dernières semaines à l’encontre des Occidentaux.

Avec notre correspondant à Istanbul,Alexandre Billette

Le discours accusateur du président turc visait l’ensemble des Occidentaux. Recep Tayyip Erdogan estime que son pays n’a reçu aucun soutien, ni pendant les premières heures du putsch, ni par la suite. Pire encore, selon le chef de l’Etat turc, qui accuse : « Ceux que nous croyions être des amis ont soutenu le terrorisme, ils ont même pris le parti des putschistes ».

Faire pression sur les Etats-Unis

Lors de ce discours très violent, le chef de l’Etat a laissé entendre que le putsch avait été programmé depuis l’étranger. « C’est événement n’a pas été planifié seulement depuis la Turquie, a-t-il martelé. Je vais le dire franchement : les acteurs de mouvement putschiste étaient ici, mais le scénario de ce putsch a été rédigé à l’étranger ! »

Il s’agit d’une allusion directe à l’imam Fethullah Gülen qui vit toujours aux Etats-Unis et qu’Ankara souhaiterait faire extrader. Mais ce commentaire alimente également les thèses que l’on peut lire ces derniers jours, notamment dans la presse pro-gouvernementale, sur la participation de la CIA et de certains généraux américains dans la planification du putsch. Ces accusations sont peut-être lancées justement pour mettre la pression sur Washington et obliger les Etats-Unis à extrader Fethullah Gülen en signe de bonne foi.

Par RFI

à voir aussi

Mines: la Guinée dément les allégations d’abandon des poursuites contre BSGR

Conakry, le 14 Décembre 2017 – Le Gouvernement de la République de Guinée dément formellement les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*