dimanche 23 septembre 2018
Accueil / Politique / Crise politique: l’OGDH s’inquiète

Crise politique: l’OGDH s’inquiète

Les opposants vont manifester le 10 Août pour disent-ils dénoncer la gestion économique du pays. L’Organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du  citoyen (OGDH) s’inquiète de cette situation.

« Les leçons du passé nous enseignent que ceux qui sont conscients qu’ils ont des droits et qui tiennent à en jouir sont face à des gens qui ont des privilèges qui ne sont pas toujours compatibles avec les droits des autres. C’est pourquoi nous, défenseurs des droits de l’homme, en l’occurrence, l’OGDH, estimons opportun de tirer sur la sonnette d’alarme pour mettre tous les acteurs de la vie de notre pays devant leurs responsabilités respectives » le président par intérim de l’OGDH El hadj Mamadou Malal Diallo.

 

Les manifestations sont certes consacrées par la constitution, l’ONG recommande quand même la retenue.

« Les manifestations sont autorisées par la loi, mais ce n’est pas évident. Nous avons des droits qu’il faut lutter pour en jouir. Je crois qu’on doit faire attention, parce que parmi tous les droits, nous avons un droit sans lequel les autres droits de ne fonctionnent pas. C’est le droit à la vie », exhorte le président par intérim.

 

Les responsables de cette organisation de défense des droits de l’homme invitent les autorités guinéennes au respect des accords issus des dialogues politiques.

à voir aussi

Affaire Cheick Touré : communiqué du parquet du tribunal de Kaloum

Suite à la déclaration de Monsieur Cheick TOURE, secrétaire général du syndicat du Port Autonome …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*